Les 10 meilleures idées cadeaux pour les amateurs de vin

Pour l’amateur de vin, les accessoires du vin sont des objets de nécessité et parfois même de collection. Que ce soit un tire-bouchon, une carafe ou un aérateur à vin, les accessoires facilitent le service du vin et rehaussent le plaisir de la dégustation.

Voici dix idées cadeaux qui sauront plaire à tout amateur ou professionnel du vin. Ne vous inquiétez pas outre mesure si le récipiendaire de votre cadeau possède déjà tel ou tel accessoire : la grande majorité des amateurs sont également collectionneurs et ils apprécieront l’opportunité que vous leur donnez d’enrichir leur collection d’accessoires, particulièrement en ce qui a trait aux objets allant au-delà des besoins de base.

1. Tire-bouchon (10 $ à 300 $)

Un bon tire-bouchon facilite grandement l’extraction du bouchon de liège. On trouve sur le marché une multitude de modèles de tire-bouchon, allant du simple au sophistiqué.

Un modèle très populaire auprès des amateurs et professionnels du vin est le « sommelier » à double leviers. On en trouve des spécimens simplistes qui font très bien l’affaire tels que ceux distribués sous la marque Trudeau; on peut les acheter un peu partout, dans une gamme de prix variant de 10 $ à 30 $.

Si vous désirez plutôt offrir un tire-bouchon de collection, je vous suggère ceux de la marque Laguiole, lesquels sont fabriqués à la main et dont le manche peut être constitué de matériaux aussi variés que la pointe de corne, l’os, le liège, l’inox et le bois précieux incluant l’ébène. Objets de luxe, ils sont élégants, efficaces et résistants; ils se détaillent entre 200 $ et 300 $.

Un autre excellent modèle d’ouvre-bouteille est celui qu’on appelle « bilame », « à lames » ou « tourne-bouchon ». Les deux lames, l’une plus courte que l’autre, s’insèrent entre le goulot de la bouteille et le bouchon de liège que l’on tire ensuite avec un mouvement de rotation. Malgré qu’il requière un peu plus de dextérité, le bilame est idéal pour les amateurs de vieux vins qui craignent que le bouchon de liège fatigué s’effrite sous l’action d’un traditionnel tire-bouchon à vrille. Les bilames sont typiquement vendus entre 30 $ et 45 $ l’unité.

Ou alors, vous pourriez choisir un modèle plus élaboré, tel qu’un tire-bouchon électrique ou alors de type « oreilles de lapin ». Ceux-ci se détaillent aux alentours de 100 $. Certains amateurs les adorent mais ils requièrent un espace de rangement plus grand que les modèles précités.

2. Sabre (250 $ +)

Oui, vous avez bien lu, un sabre. La tradition cérémoniale consistant à ouvrir les bouteilles de champagne à l’aide d’un sabre est née en 1812 sur les champs de batailles français pour célébrer les victoires. Cette technique consiste à glisser rapidement la lame le long de la bouteille de verre vers le goulot qui aura été préalablement dépouillé de son muselet; l’impact de la lame sur le rebord du goulot produit une cassure nette du verre et la pression à l’intérieur de la bouteille (soit l’équivalent de cinq atmosphères) assure qu’aucun morceau de verre, aussi petit qu’il soit, ne s’insère dans la bouteille. Ouvrir une bouteille de champagne au sabre (d’où l’expression « sabrer le champagne ») impressionne la galerie à tout coup, bien que je ne conseille pas de le faire au-dessus de vos tapis persans! On peut trouver chez les détaillants spécialisés en accessoires du vin de magnifiques sabres à champagne sous la marque Laguiole. La compagnie canadienne Goute/GMMC distribue également de très beaux spécimens en corne de buffle ou de cerf sous la marque Del Ben. Il faut compter au moins 250 $.

3. Rafraîchisseur à vin (20 $ à 300 $)

La température de service du vin est un élément crucial pour les œnophiles. Le seau à glaçons est la méthode traditionnelle pour refroidir rapidement le vin. On en trouve plusieurs modèles sur le marché, souvent en acier inoxydable et parfois en cristal, dont le prix de détail varie de 40 $ à 300 $. Le seau à glaçons requière toutefois d’avoir sous la main des glaçons en tout temps. À considérer également que, lorsqu’on laisse la bouteille prête à boire dans le seau plus de vingt minutes, la température du vin descend sous la barre des dix degrés Celsius, ce qui est trop froid pour la plupart des vins blancs et mousseux. De plus, pour ceux qui collectionnent les étiquettes, ce mode de refroidissement peut les endommager.

C’est pour cela qu’on favorise de plus en plus le sac réfrigérant, lequel ne requiert pas de glaçons et se conserve au congélateur. Le sac réfrigérant sert autant à maintenir la température fraîche des vins blancs qu’à rafraîchir les vins rouges. Il existe une multitude de sacs réfrigérants, généralement peu dispendieux à moins de 20 $ et largement distribués dans le commerce de détail. Vacu Vin fabrique également un refroidisseur à vin « rapid ice » (sans glaçon) qui refroidit le vin en quelques minutes; il se détaille aux alentours de 45 $.

Il existe deux autres options efficaces pour le service du vin. D’abord, le rafraîchisseur à vin instantané de la compagnie canadienne Ravi. Celui-ci est un accessoire que l’on conserve au congélateur jusqu’au moment de servir le vin. On l’installe alors sur le goulot de la bouteille; en versant le vin dans le verre, il se refroidit à la bonne température de service. Ravi propose un refroidisseur pour le vin blanc et un autre pour le vin rouge, aux températures adaptées, que l’on trouve chez plusieurs détaillants d’accessoires de vin au prix de 50 $ l’unité.

Corkcicle est un autre accessoire qui se garde au congélateur jusqu’au service du vin. L’accessoire s’insère directement dans la bouteille de vin, permettant ainsi de conserver le liquide à sa température de service idéale pendant une période variant de 45 à 60 minutes. Le Corkcicle se détaille environ 25 $ l’unité.

4. Thermomètre (25 $ à 60 $)

Le thermomètre est un accessoire utile pour vérifier la température du vin. Il existe plusieurs modèles sur le marché. Certains se présentent sous forme de sonde que l’on introduit dans la bouteille, avec affichage numérique de la température, dans une gamme de prix variant de 25 $ à 60 $. D’autres thermomètres ressemblent à un bracelet que l’on fixe autour de la bouteille, se détaillant aux alentours de 25 $. Finalement, pour moins de 50 $, vous pouvez acquérir un modèle utilisant la technologie infrarouge pour mesurer la température du vin à l’intérieur de la bouteille, sans contact direct avec le liquide.

5. Carafe (35 $ +)

Il existe sur le marché plus de formes de carafe que je ne saurai compter, dans toutes les gammes de prix. Mon billet sur la décantation et le carafage du vin passe en revue les éléments importants de la sélection et de l’utilisation des carafes. Si je devais me limiter à deux suggestions de carafes à donner en cadeau, je choisirais subjectivement les deux marques suivantes : Riedel et Frio.

Riedel est l’un des verriers les plus respectés dans le monde du vin. La compagnie autrichienne fut la pionnière dans le design du verre adapté aux caractéristiques du vin. Elle est également passée maître dans le design de carafes stylisées cherchant à répondre aux normes esthétiques très élevées des amateurs de vin. Riedel encourage l’utilisation des carafes autant pour les vins jeunes que vieux, rouges ou blancs et même les effervescents. Cela explique que l’entreprise commercialise aujourd’hui plus d’une quarantaine de carafes, dont plusieurs sont taillées à la main et soufflées en bouche. Leur prix de détail varie de 35 $ à 500 $ l’unité.

La carafe Frio, pour sa part, est idéale pour le carafage du vin blanc ou rosé; son design unique permet de maintenir le vin à une température fraîche tout au long du repas. En effet, la carafe Frio possède un creux à la base qui permet de loger un petit récipient en verre que l’on remplit de glaçons. On peut ajuster la quantité de glaçons selon la température du vin désirée. On peut également utiliser la carafe Frio pour le service du vin rouge; dans ce cas, on retire simplement la base. La carafe se détaille à environ 70 $ (base incluse).

6. Aérateur (30 $ à 120 $)

Les aérateurs à vin sont très populaires de nos jours. Ceux-ci remplacent en quelque sorte les carafes et ils permettent au vin de « respirer ». Lorsqu’on désire qu’un vin respire, en fait, on veut qu’il soit exposé à l’air : l’oxygène qui entre en contact avec le vin permet à ses arômes de s’ouvrir et de mieux s’exprimer. Est-ce que tous les vins bénéficient de ce processus d’oxygénation ? Non, pas nécessairement : les aérateurs donnent les meilleurs résultats avec les jeunes vins rouges, car le processus d’oxygénation permet non seulement d’ouvrir leur bouquet mais surtout d’attendrir leurs tanins. Ceci étant dit, les aérateurs donnent aussi de bons résultats avec certains vins blancs et spiritueux; ils ne sont toutefois pas conçus pour les effervescents.

Decantus

Il existe plusieurs marques d’aérateurs sur le marché (trop pour tous les nommer); la plus connue est certes Vinturi. Leur aérateur est vendu avec ou sans support et il est adapté soit au vin blanc ou au vin rouge. Le prix de détail varie de 50 $ à 100 $ l’unité.

Un autre aérateur de qualité est le Decantus de la compagnie canadienne Vinearius. Celui-ci est l’aérateur officiellement endossé par L’Association canadienne des Sommeliers professionnels. Il se vend avec ou sans support, entre 100 $ et 120 $ l’unité.

Trudeau offre également une version simpliste et plus économique, l’Aroma, qui, étonnamment, fait très bien l’affaire aussi : on le trouve un peu partout au prix de 30 $ l’unité.

7. Entonnoir avec filtre (20 $ à 200 $)

Entonnoir Tête de Bacchus, par Royal Selangor

L’entonnoir avec filtre (aussi appelé corne) est un outil indispensable pour les amateurs qui apprécient le vieux vin. L’entonnoir avec filtre, généralement en acier inoxydable ou en étain, est utilisé lorsqu’on décante un vin pour lui retirer le dépôt qui se forme parfois avec le passage du temps, surtout dans les vins rouges et les portos millésimés. L’entonnoir sert également à aérer le vin. On trouve sur le marché des spécimens simples qui font très bien l’affaire aux environs de 20 $ l’unité. Si vous désirez offrir un modèle plus raffiné, je vous suggère ceux de la marque Royal Selangor, lesquels sont de réelles œuvres d’art. Ceux-ci se détaillent entre 70 $ et 200 $ et on peut les trouver chez les bons détaillants d’accessoires de vin.

8. Verre à dégustation noir (25 $)

Un grand plaisir de l’amateur de vin qui cherche à perfectionner ses techniques d’analyse et sa « mémoire olfactive » est de participer à des dégustations « à l’aveugle » (lors desquelles l’identité du vin est cachée). Puisque la couleur du vin est un indice important sur l’âge du vin et son encépagement, les dégustateurs prennent plaisir à se faire servir du vin dans des verres noirs qui dissimulent sa couleur. Je recommande les verres « Authentis Blind Tasting » du verrier Spiegelau, à 25 $ l’unité, lesquels ont une forme de calice mieux adaptée à la dégustation que d’autres marques moins dispendieuses.

9. Pompe à vide (20 $ à 35 $)

Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Traduction : le vin dépérit lorsqu’il est exposé trop longtemps à l’oxygène. De nos jours, ce dicton n’a plus lieu car la pompe à vide nous permet d’étirer le plaisir de la dégustation sur plusieurs jours. Le principe est simple : la pompe à vide aspire une grande partie de l’air restant dans la bouteille de vin entamée (à noter qu’il reste toujours un peu d’air, donc l’effet protecteur est limité). Le modèle le plus populaire est le Vacu Vin, que l’on trouve un peu partout. Il est souvent distribué avec deux bouchons réutilisables adaptés à toutes les formes de bouteilles.

D’autres marques populaires sont offertes par Le Creuset, Peugeot et Trudeau. Les modèles mécaniques de pompe à vide (avec lesquels vous extrayez l’air de la bouteille à la force de vos biceps) se détaillent de 20 $ à 35 $. Les paresseux seront heureux d’apprendre qu’il existe des modèles électriques au prix de 30 $.

10. Bouchon à effervescent (10 $ à 15 $)

Alors qu’un bouchon traditionnel utilisé avec les pompes à vide est conçu pour extraire l’air de la bouteille de vin, un bouchon à effervescent, au contraire, cherche à conserver  le gaz carbonique (l’effervescence) à l’intérieur des bouteilles. Les modèles les plus populaires sont distribués sous les marques Trudeau et Vacu Vin, se détaillant généralement entre 10 $ et 15 $ l’unité.

Cet article, publié dans Sur la sellette, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les 10 meilleures idées cadeaux pour les amateurs de vin

  1. Ping : Les 10 meilleures idées cadeaux pour les amateurs de vin | VinoMarket | Scoop.it

Les commentaires sont fermés.