Nouveaux arrivages de la LCBO – 29 octobre 2011

J’ai dégusté récemment une sélection de produits qui seront disponibles via la section Vintages (où sont vendus les produits plus « haut de gamme ») de la Liquor Control Board of Ontario (LCBO) à partir du 29 octobre 2011, commentés ci-dessous. Cette liste n’est pas exhaustive : la liste complète des produits est accessible via le site web de la LCBO.
 
Tous les prix inscrits ci-dessous sont pour des bouteilles de 750 ml, à moins d’indication contraire, et sont arrondis au dollar près. Certaines de ces fioles sont également disponibles à la Société des Alcools du Québec (SAQ) : le prix y est indiqué avec le code SAQ. La mention « nd » indique soit que le produit sera disponible sous peu à la SAQ et que le prix n’était pas confirmé au moment de la publication de cette chronique, ou alors un autre millésime du même produit est présentement sur les tablettes de la SAQ.
 
Préférablement, vous devriez vérifier la disponibilité des produits avant de vous déplacer à votre succursale puisque les quantités sont parfois limitées.
 
Je vous invite à porter une attention particulière à mes Coup de cœur blanc et Coup de cœur rouge parmi les nouveaux arrivages du 29 octobre.
 
 

Mon système de notation sur une échelle de 20 points se définit comme tel :

0-10 points — le vin affiche un défaut évident – en règle générale, je ne commente pas ces vins sur mon blog.

11-14 points — le vin est quelque peu déficient au plan qualitatif; malgré cela, si le prix vous convient, il peut vous apporter du plaisir.

15-16 points — cuvée bien vinifiée qui mérite votre attention si le prix vous convient.

17-18 points — cuvée hautement recommandable peu importe la plage de prix.

19-20 points — fabuleuse expérience bachique qui génère des émotions et qui laisse des souvenirs indélébiles.


Vins blancs

BULGARIE

Chardonnay fermenté en fûts de chêne « Blueridge XR » 2009, Boyar, Vallée de la Thrace (12 $) – La Géorgie est l’un des berceaux de la viticulture, pratiquant la culture de la vigne depuis des millénaires; la Thrace était en fait l’une des grandes régions viticoles de l’Antiquité. Cette cuvée de Boyar est dominée par le citron et le chêne grillé, le tout s’étalant au palais sur un ensemble pondéré et digeste. La finale moyenne offre de bons rappels grillés. Vinifié dans un style moderne, ce vin n’est peut-être pas une expérience bachique mémorable, mais ça demeure un bon rapport qualité-prix pour ceux qui désirent élargir leur horizon vinicole. 13/20

FRANCE

Sancerre « Cuvée G.C. » 2010, Jean-Max Roger, Loire (26 $) –  Ce Sancerre se reconnaît au nez à ses arômes typiques et envoûtants de lime et de pamplemousse blanc rehaussés de fines tonalités de ciboulette et d’herbe fraîchement coupée. En bouche, ce beau vin s’avère pur, sec et net; qui plus est, il affiche une saine acidité équilibrante qui apporte fraîcheur et tenue en bouche. Cette fiole dévoile une grande droiture et une profonde finesse dignes des plus grands sauvignons de la Loire. Je la choisis ainsi comme mon Coup de cœur blanc parmi les nouveaux arrivages du 29 octobre. 18/20

Costières de Nîmes « Cuvée Tradition » 2010, Mas des Bressades, Vallée du Rhône (15 $ / 15 $ SAQ) –  Cet assemblage réussi de grenache blanc, de roussanne, de marsanne et de viognier révèle un bouquet infusé à la pomme verte, au fruit jaune à noyau et à la levure, lesquels se prolongent langoureusement au palais sur un ensemble superbement crémeux. Ce vin magnifiquement net et texturé se démarque par la finesse de ses saveurs : un beau vin d’appellation. 17/20

Côtes du Rhône « Coudoulet de Beaucastel » 2010, Château de Beaucastel, Vallée du Rhône (34 $ / nd SAQ) –  Cette heureuse concoction en parts égales de marsanne, de viognier et de bourboulenc, additionnée d’un peu de clairette, révèle un bouquet très bavard aux évocations de citron, de pêche blanche et de levure. La bouche dévoile un corps plutôt léger sans être dénué d’expression, traversée d’un filet d’alcool qui apporte du gras à l’ensemble. Un beau spécimen des vins blancs des Côtes-du-Rhône. 16/20

ITALIE

Lugana Riserva 2008, Zenato, Vénétie (27 $) – Cette délicieuse fiole italienne à base du cépage trebbiano di Lugana est dotée de séduisants parfums de pomme jaune et verte, accentués d’une légère touche beurrée et citronnée. Ce riserva tout à fait exquis, avec sa texture soyeuse, son fruit net et son acidité équilibrante, se termine sur une élégante finale délicatement beurrée. 17/20 


Vins rouges

AFRIQUE DU SUD

Syrah / Viognier « Porcupine Ridge » 2010, Boekenhoutskloof, Coastal Region (17 $) –  Cette syrah additionnée d’un peu de viognier, à la mode rhodanienne, laisse échapper de douces émanations de petits fruits rouges accentuées de judicieuses notes grillées. Les saveurs gouleyantes se déroulent joyeusement au palais pour se terminer sur une finale juteuse et franche de goût. Un bon vin de tous les jours.  16/20

ESPAGNE

Gran Reserva 2001, Bordón, Rioja (24 $ / 22 $ SAQ) – Cet assemblage de garnacha (grenache), de mazuelo (carignan) et de graciano dévoile un complexe bouquet parsemé de douces senteurs de baies rouges fraîchement cueillies et de noix grillée, accentuées par d’enchanteresses tonalités d’encens et de boîte à tabac qui dénotent un début d’évolution tertiaire, c’est-à-dire attribuable au vieillissement en bouteille. En bouche, le vin révèle une onctuosité incomparable. Des notes de boîte à tabac et d’orge émergent en fin de bouche comme une queue de paon. Ce vin, encore frais, net et bien vivant après sa première décennie de vie, est simplement magnifique. Aujourd’hui à son sommet, cette grande réserve est un plaisir épicurien immédiat et à peu de frais : elle s’impose ainsi comme mon Coup de cœur rouge parmi les nouveaux arrivages du 29 octobre. 19/20

Mas Borràs 2008, Miguel Torres, Peñedés (30 $ / nd SAQ) – Le nez de ce succulent pinot noir évoque une poignée de petits fruits rouges des forêts ponctués d’une fine touche d’encens, de gibier et de feuille de tabac séchée. La bouche, friande, harmonieuse et superbement expressive, révèle des tanins nobles et une belle allonge des saveurs. L’ensemble est joliment façonné et d’une grande précision aromatique. Éminemment racoleur. 18/20

ÉTATS-UNIS

Cabernet Sauvignon « Jack London Vineyard », Vallée de Sonoma 2007, Kenwood, Californie (35 $ / 36 $ SAQ) – Le bouquet de ce délicieux cabernet sauvignon révèle une excellente harmonie entre le fruit (à dominante de groseille et de myrtille) et le grillé (provenant d’une judicieuse utilisation de la barrique de chêne). Tout comme à l’olfactif, on découvre au gustatif ce même équilibre bien orchestré entre le fruit et le bois, lesquels sont appuyés de tanins gras et d’une structure à la fois solide et raffinée. Du beau vin  californien. 18/20

FRANCE

Châteauneuf-du-Pape 2009, Domaine Grand Veneur, Vallée du Rhône (45 $ / nd SAQ) – Les arômes très affables de cet assemblage de divers cépages dominé par le grenache sont portés sur la fraise et la framboise entrelacées d’insistantes notes de rose et de fumée. Au palais, cette cuvée papale se distingue par son un corps élancé, sa bonne structure tannique et sa charpente sculptée avec doigté. Encore passablement ancrée dans sa jeunesse, cette fiole révèlera tous ses secrets d’ici huit à dix ans. 18/20

Saint-Émilion Grand Cru 2006, Château Vieux Sarpe, Bordeaux (35 $) –  Ce savoureux bordelais à base de merlot est aromatisé à la groseille, à la prune, au chêne torréfié et au sous-bois. Au palais, il déploie une ampleur et une profondeur des saveurs des plus agréables. La matière fruitée semble dévoiler un début d’évolution étonnamment précoce mais qui confère au vin une personnalité avenante. On peut commencer à le boire dès maintenant bien qu’il évoluera avec grâce sur une autre décennie. 17/20

Côtes-du-Rhône « Coudoulet de Beaucastel » 2009, Château de Beaucastel, Vallée du Rhône (30 $ / 30 $ SAQ) – De cet assemblage de mourvèdre, de grenache, de cinsault et de syrah jaillissent de douces senteurs de griotte et de framboise juteuses ponctuées de fines herbes rôties et de pétale de rose. Ce rhodanien est bâti sur une trame tannique au grain fin et sur une charpente élégante. Un Coudoulet accessible dans sa jeunesse, merveilleusement gouleyant et indéniablement bien ciselé. 17/20

Les galets roulés de Beaucastel

Chinon « Domaine René Couly » 2009, Couly-Dutheil, Loire (18 $) –  Ce domaine bien réputé de Chinon nous présente ici une cuvée sympathique et éminemment plaisante, avec ses arômes extravertis de baies sauvages traversés d’un filet de poivron vert. La bouche reprend les mêmes thèmes sur une structure pondérée mais tout de même expressive et encadrée de tanins fins bien qu’encore un peu insistants. Destiné à une consommation immédiate ou à moyen terme, ce cabernet franc se conclut sur une finale sans lourdeur et tout en relief. 16/20

Cahors « Prestige » 2008, Château Croze de Pys, Sud-Ouest (16 $ / nd SAQ) –  Ce vin à dominante de malbec, profondément coloré, déborde d’effluves de cassis et de framboise mûre, rehaussés d’accents de cuir chevalin. Modérément charnue et passablement tannique, la bouche s’avère juvénile et un peu crue, mais elle dévoile néanmoins une tonifiante vitalité. Un bon rapport qualité-prix. 16/20

ITALIE

Le Volte 2009, Ornellaia, Toscane (30 $ / 30 $ SAQ) – Le Volte, un assemblage de merlot (50 %), de sangiovese (30 %) et de cabernet sauvignon (20 %), est la cuvée d’entrée de gamme du fameux domaine Ornellaia. Le nez incontestablement séduisant de l’édition 2009 affiche des arômes de cerise noire et de grillé bien dosé d’où émerge une succulente touche mentholée. Le palais révèle un vin de caractère plaisant, modérément corpulent et à la bonne allonge des saveurs. Un millésime très réussi. 18/20

Brunello di Montalcino 2005, Pietranera, Toscane (37 $) – Ce vin de sangiovese est doté de parfums de griotte et de prune rouge, saupoudrés d’un soupçon de noix concassée et de cuir. Au palais, ce brunello droit et élancé déploie en bouche une belle fraîcheur et des tanins granuleux. Sa magnifique structure en fait un excellent candidat pour la garde à long terme, soit au moins une vingtaine d’années. 18/20

Valpolicella Classico Superiore « Valverde » 2009, Tedeschi, Vénétie (16 $) –  Voilà un sympathique valpolicella qui déploie par paliers de riches arômes de baies rouges fraîchement cueillies, d’épices et de noix grillée. Les saveurs modérément charnues sont ceinturées de beaux tanins et elles s’étalent sur une finale profondément poivrée. Donnant plus sur la finesse que le muscle, ce Valverde fera bien des heureux à la table. Hautement recommandable à ce prix. 17/20

Chianti Classico Riserva « Rocca Guicciarda » 2007, Barone Ricasoli, Toscane (25 $ / nd SAQ) – Marqué par des arômes de prune, de mûre, de noyau de cerise, de café et de chêne grillé, ce sangiovese dévoile une personnalité conviviale et moderne qui cherche à séduire un large auditoire. La bouche, friande et gourmande, est supportée par une judicieuse trame tannique qui se prolonge jusqu’à la finale juteuse et plantureuse. Voilà un Chianti rassasiant et prêt à boire, mais qui se bonifiera tout de même avec le passage du temps. 16/20

Amarone della Valpolicella 2007, Pasqua, Vénétie (37 $) –  Vinifié avec les cépages corvina, corvinone, negrara et rondinella, cet Amarone respire la prune, la cerise, la noix grillée et l’encens, le tout saupoudré de fins copeaux de chocolat noir. La bouche offre de bons rappels des arômes, sur une charpente mûre, pulpeuse et moyennement corsée, encadrée de tanins dodus. Un vin riche qui se conclut sur une glorieuse finale chaleureuse. 16/20

Lamezia Riserva 2006, Lento, Calabre (20 $) – Le Calabre est situé au sud de l’Italie; c’est en fait le pied de la botte italienne. Le nez de cette fiole calabrienne, composée des cépages indigènes magliocco, nerrello et greco nero, se distingue par ses odeurs engageantes de bleuet, de prune et de café, rehaussées par des accents de boîte à tabac et de sous-bois. Moyennement corsée et modérément tannique, la bouche confirme l’originalité de cette cuvée des plus amicales. Pour sortir des sentiers battus. 15/20

Cet article, publié dans Notes de dégustation, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.