Rivesaltes

Le Rivesaltes (qui signifie « Rives Hautes » en Catalan) est une commune du Roussillon, au nord de Perpignan, qui se spécialise dans la production de vins doux naturels (VDN) sous les appellations Rivesaltes et Muscat-de-Rivesaltes. Les VDN, créés par Arnaud de Villeneuve, un physicien du 13e siècle, sont des vins mutés, c’est-à-dire dont la fermentation a été interrompue par l’ajout d’eau-de-vie afin de conserver le sucre naturel du raisin. Les VDN français doivent tirer 14 pour cent d’alcool au minimum.

Muscat-de-Rivesaltes

70 pour cent de la production totale de muscat en France est vendue sous l’appellation Muscat-de-Rivesaltes. Le Muscat-de-Rivesaltes est un vin blanc moelleux issu de deux variétés de muscat, soit le muscat d’Alexandrie et le muscat blanc à petits grains, auxquelles la surmaturité ne convient pas car elles sont sensibles à la pourriture. Le rendement moyen des vignes de muscat, souvent plantées sur des terrasses sèches difficiles à travailler, ne peut dépasser 30 hectolitres par hectare (en comparaison avec les 40 hectolitres par hectare autorisés pour les grands crus de Saint-Émilion). 

La commune de Rivesaltes

Rivesaltes

Le Rivesaltes est un VDN d’une plus grande complexité qui se décline dans toutes les couleurs et tous les styles imaginables. Il est issu d’un assemblage en proportions diverses de grenache noir, gris ou blanc, de maccabéo (ou macabeu), de malvoisie (aussi connu sous le nom torbato) et des deux cépages muscat autorisés dans la production de Muscat-de-Rivesaltes. Les Rivesaltes peuvent être vinifiés en blanc, sans macération pelliculaire, ou alors subir une macération de plusieurs semaines afin d’optimiser la couleur, les tanins et les arômes. Le Rivesaltes peut être fermenté en cuve inoxydable et embouteillé jeune, ou alors il peut être fermenté et vieilli en fûts de chêne plus ou moins longtemps et avoir une capacité au vieillissement plus ou moins longue. Certains Rivesaltes sont élevés dans un style rancio, un terme de dégustation qui désigne un type de vin particulier obtenu par son exposition (avant l’embouteillage) à l’oxygène et à la chaleur, à l’instar des xérès. Les meilleurs Rivesaltes, tout comme les portos, doivent leurs arômes complexes au vieillissement.

Sur l’étiquette des Rivesaltes, on trouve parfois les épithètes « grenat », « ambré », « tuilé », ou « hors d’âge ». Celles-ci donnent un indice sur la couleur et le style du vin. Les termes sont définis par un décret du 29 décembre 1997.

  • Grenat : vin profondément fruité et accessible dans sa jeunesse dont l’épithète fait référence à sa couleur rouge grenat. Il doit contenir au moins 75 pour cent de grenache noir et il doit être élevé pendant au moins un an en fûts de chêne.
  • Ambré : vin vinifié avec les cépages blancs autorisés et élevé au moins 30 mois en milieu oxydatif dans de grandes cuvées ou foudres. Le style ambré est caractérisé par une couleur dorée foncée et par des arômes évoquant la noisette, la torréfaction et les agrumes confits.
  • Tuilé : le Rivesaltes tuilé doit contenir 50 pour cent de grenache noir. Élevés dans de grands contenants, les vins de style tuilé sont exposés à l’air pendant au moins 30 mois. La robe est de couleur tuilée, avec des reflets bruns ou orangés, et leurs arômes sont portés sur le cacao, le tabac, le pruneau et le café.
  • Hors d’Âge : ce terme peut être ajouté aux Rivesaltes de style tuilé ou ambré lorsqu’ils ont subi un élevage d’au moins cinq ans.

 Les Muscat-de-Rivesaltes et les Rivesaltes peuvent être millésimés (provenant d’une seule récolte) ou non-millésimés, c’est-à-dire issus de l’assemblage d’un certain volume de l’année précédente au vin nouveau pour égaliser la qualité de la production.

Accords mets-vin

Le Muscat-de-Rivesaltes est bu jeune et frais, généralement entre six et sept degrés Celsius. Il s’harmonise bien avec les terrines de foie gras, les desserts à base de fruits, les tartes aux amandes, la crème catalane, le fromage bleu ou même, simplement, en apéritif. Le Rivesaltes, de son côté, est à son meilleur lorsque servi entre dix et douze degrés Celsius et il s’accorde davantage avec les desserts chocolatés, le tiramisu, les dattes et les figues fraîches. Les jeunes Rivesaltes se marient aussi très bien avec les fromages bleus, alors que les plus vieux sont tellement rassasiants et complets qu’on les savoure sans dessert.

Notes de dégustation

Voici quelques recommandations de vins de Rivesaltes présentement sur les tablettes de la SAQ (malheureusement pour les Ontariens, la sélection de Rivesaltes est présentement anémique à la LCBO).

Muscat-de-Rivesaltes 2005, Domaine Cazes (14 $ pour 375 ml) – Vêtue d’une robe profondément dorée, cette succulente cuvée de muscat, dotée d’un incontestable panache et d’une grande expression aromatique, évoque les agrumes confits, la confiture d’abricot, le zeste de pamplemousse et le miel blond, rehaussée d’intrigantes et subtiles tonalités musquées. Gras et onctueux, le palais révèle des saveurs enveloppées d’un voile moelleux insistant qui se poursuit jusqu’à la finale juteuse et d’une fabuleuse allonge. Une excellente introduction au Muscat-de-Rivesaltes!  MIAM

Rivesaltes 2000, Chapoutier (21 $ pour 500 ml) – Habillé d’un profond rouge briqué, ce Rivesaltes encore bien jeune s’annonce avec des arômes puissants et volubiles de confiture de cerise, de tarte aux bleuets, de datte fraîche, de boîte à tabac, de musc et de chocolat noir. En bouche, ce vin charnu et généreux séduit par sa plénitude, son beau centre moelleux, ses tanins fondus et ses saveurs croquantes très persistantes.  MIAM

Rivesaltes Hors d’Âge 1974, Vignerons Catalans (36 $ pour 500 ml) – Cet assemblage voluptueux de grenache blanc et de macabeu, vieilli 15 ans en fûts de chêne, affiche une chatoyante couleur fauve suivie au nez d’une explosion de douces et pénétrantes senteurs de noix, de datte fraîche et de fruits secs, ponctuées d’un somptueux soupçon de tabac et de caramel. La bouche, étonnamment fraîche et vivifiante pour un vin de 35 ans, dévoile une parfaite entente entre l’élégant moelleux, l’acidité équilibrante et les nobles tanins assagis. On a l’impression de croquer dans un morceau de paradis. Il reste peu de bouteilles dans le réseau de la SAQ : vraiment, à ce prix, « jetez-vous dessus », car ce Hors d’Âge constitue une incroyable aubaine.   WOW!

Rivesaltes « Cuvée Aimé » 1978, Domaine Cazes (99 $ pour 750 ml) – La cuvée Aimé, dédiée à Aimé Cazes, est le porte-étendard du domaine, lequel existe depuis 1895. La version 1978 de ce Rivesaltes, composée à 80 pour cent de grenache blanc auquel on a ajouté du grenache noir, arbore fièrement une hallucinante couleur cuivrée aux teintes d’oignon caramélisé. Le bouquet, incroyablement éloquent, laisse échapper d’extraordinaires et fins parfums de pruneau, de zeste d’agrumes, de noisette grillée et de tabac, le tout s’étalant gracieusement sur un palais merveilleusement onctueux, magnifiquement harmonieux et sublimement profond. L’expression aromatique vibrante et quasi aristocratique de ce vin de méditation symbolise la quintessence des Rivesaltes.  WOW!

Cet article, publié dans Vieux Continent, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Rivesaltes

  1. Ping : Péchés mignons bachiques pour le temps des Fêtes | Les bacchuseries de Marie-France

Les commentaires sont fermés.