La garde du vin

Si vous possédez des bouteilles de vin que vous désirez mettre de côté, pour une occasion spéciale par exemple, voici quelques trucs pour optimaliser leur conservation et leur vieillissement.

  1. Gardez vos bouteilles à l’abri de la lumière.
  2. Ne les entreposez pas à côté d’une source émettant de fortes odeurs ou des vibrations. Un endroit bien aéré est donc de mise.
  3. Essayez de les conserver à une température idéale de 10-12ºC (50-54ºF) et, encore plus important, évitez les variations de température répétitives.*
  4. Couchez-les pour garder le bouchon humide et donc hermétique.

Maintenant, tout ce qu’il vous reste à faire, c’est trouver la patience de regarder vos bouteilles vieillir sans les ouvrir prématurément… 

*On peut conserver les vins à une température plus basse, jusqu’à 7ºC (44ºF), mais on ralentit considérablement l’évolution du vin. À plus basse température, on peut même endommager le vin… il ne faut pas oublier que le vin est constitué d’au moins 80 % d’eau et que l’eau gèle à basse température. On peut aussi conserver les vins à plus haute température, jusqu’à 20ºC (68ºF) et même jusqu’à 25ºC (77ºF) – à court terme s.-v.-p. – sans trop altérer la qualité du vin. Toutefois, au-delà de cette température, si elle est maintenue pendant un certain temps (quelques mois, quelques années, dépendamment d’un ensemble de facteurs), peut accélérer considérablement le vieillissement du vin. Un vieillissement prématuré peut imputer aux vins des odeurs indésirables et compromettre leur équilibre d’ensemble. Encore une fois, le plus important est d’éviter les écarts répétés de température (par ex., 10ºC la nuit, 25ºC le jour).

Cet article, publié dans L'ABC du vin, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.